Actualités

E-liquides : Doit-on craindre une hausse de prix ?

doit-on craindre une hausse de prix

Avec les crises successives de la Covid 19 depuis 2020 et plus récemment de la guerre en Ukraine les prix ne font que flamber. Au premier trimestre 2021 l’industrie de la Vape a dû faire face à la hausse du prix du Propylène Glycol, un des composant majeur de la base des e-liquides.

Cette hausse fut majoritairement absorbée par les fabricants et donc sans conséquences sur le pouvoir d’achat du consommateur.

Le prix du PG ( propylène Glycol ) en 2021 est monté jusque’à 4 fois celui de 2020 puis est descendu à 2 fois en fin 2021. Ce tarif semble s’être stabilisé et ne baissera pas en 2022, voir peut-être connaitre une légère hausse durant l’année.

Il en va de même pour la Glycérine Végétale ( VG ), sont prix a doublé voir triplé depuis 2020. Et pour les arômes également les prix ont dans l’ensemble augmentés.

Impact de la crise de l’énergie sur la hausse de prix des e-liquides

Une fiole de e-liquide c’est aussi du plastique. Même si certains fabricants utilisent des flacons en PET recyclés, l’augmentation du plastique représente 7 à 12%. Les étiquettes ont subi une augmentation également.

Dans l’ensemble et jusqu’à présent les augmentation passées ont été absorbées par les laboratoires n’impactant pas le prix pour le consommateur. Cela va-t-il être possible encore longtemps ?

L’énergie et notamment l’électricité à augmenté de 15% en 2021 et il semblerait que 2022 continue sur cette lancée. Ce qui a un impact non négligeable pour les industriels et risque de se faire sentir sur le prix des e-liquides pour le vapoteur. 

Difficulté d’approvisionnement

Comme dans tous les secteurs, le transport des matières premières est lui aussi un problème pour l’industrie de la vape. En effet depuis 2020, le délai et le coût du transport maritime à triplé dans certains cas. Le délai d’approvisionnement passant de 72h à 3 mois pour certaines matières premières selon Charly Pairaud de VDLV.

Une hausse de prix pour le consommateur ?

Jusqu’à présent l’ensemble de la filière vape à su contenir le prix des e-liquides pour les détaillants et ainsi éviter une hausse de prix pour le consommateur final souhaitant passer à la vape pour quitter le tabac. “Tant que cela restera possible pour nous, nous continuerons d’absorber la hausse pour que la vape reste un outil de réduction des risques attractif.” Selon Delfica ( laboratoire de la marque Flavor Hit )

Certains fabricant ont su anticiper les hausse de prix à venir en juin 2021 en signant des contrats de livraison pour un an permettant ainsi de contenir le prix jusqu’en juin de cette année.

Une chose est sûre, si la hausse des prix continue de grimper, afin de conserver leur rentabilité ( marge ) les industriels devront revoir le prix du 10ml nicotiné notamment. Tous les professionnels du secteur soucieux de la qualité de leurs liquides proposés au consommateur final se verront certainement dans l’obligation de répercuter cette hausse de prix de l’énergie.

Même si l’augmentation générale des produits de consommation ou de l’énergie est un problème pour la population. Une grande majorité des consommateurs est consciente et comprend qu’elle est inévitable.

Il est relativement facile de faire comprendre au vapoteur que malgré une possible augmentation, la vape restera une économie non négligeable par rapport au tabac. Sans oublier l’aspect santé dont la preuve n’est plus à faire.

La vape sauve des vies !

Back to list

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.